Alibi-RPG
COUCOU ! =D

Sur Alibi-RPG, tu peux créer un personnage parmi 4 époques différentes, et tu peux même avoir des pouvoirs et un métier ! Pour t'inscrire et pouvoir jouer avec les autres membres, c'est super simple : va lire le guide du forum !

On espère bientôt de compter parmi nous <3

Alibi-RPG

Coucou Invité, viens donc t'inscrire ! Nous aimons à peine croquer la chair...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Evasion de Katelyna Soledad [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Evasion de Katelyna Soledad [FINI]   Mer 22 Oct - 0:44

~ La Grande Evasion ~


Run away, Turn away ~♪

    C'était l'heure : le bateau de marchandises qui passait régulièrement au bord de la pointe de cette île pourrie signalait sa présence en sifflant. A croire que son but était de m'inviter à son bord, de me dire "Hey Baby, j'suis là, tu peux v'nir". Laissez tomber, je dérive.
    Ni une ni deux, j'ai couru en direction de la pointe. J'ai bousculé certaines personnes qui creusaient avec leur pioche bon marché, m'excusant vaguement. Je me suis retrouvée face à mon ennemi juré : le rempart. J'ai commencé à l'escalader avec la seule force de mes mains et mes jambes, sans protection bien évidemment. De pauvres types désespérés m'ont vue et, comme des idiots, ils ont couru en hurlant dans ma direction. Je me suis dépêchée de terminer mon ascension, secouant mes pieds pour me libérer des poignes égoïstes ou assoiffés de liberté qui tenaient mes chevilles. Arrivée en haut, j'ai entendu au loin des gardes s'écrier à tue-tête :

« Un déserteur au Nord, un déserteur au Nord !
-  J'suis une femme, bande de cassos ! ai-je crié avant de sauter dans la mer. »

    Après avoir effectué un plongeon digne d'une brique, je suis remontée à la surface et j'ai commencé à faire la nage la plus nulle du monde : celle du chien. Allez savoir comment, j'ai réussi à atteindre le navire de marchandises sans me noyer, mais ayant sûrement la dignité d'un canard strip-teaseur. Bref.
    Arrivée à bord, je me suis précipitée vers un tonneau de bananes. Je l'ai vidé par-dessus bord, ayant tout de même pris soin d'en garder quelques unes quand même parce que la bouffe, mine de rien, c'est sacré. Après quoi, je me suis glissée à l'intérieur et j'ai attendu, attendu, attendu, jusqu'à ne plus sentir de secousses. Là, je suis sortie de ma planque et j'ai décampé vers cette nouvelle île, l'île du Sud d'après certains écriteaux. Par la suite, je suis entrée dans une auberge, la seule de l'île d'après les habitants. N'ayant pas un sou, je me suis assise sur un tabouret bancal et me suis affalée sur la table quand un type m'a accostée :

« T'as l'air bien crevée mistinguette. T'as fait un long voyage ?
-  Hmm, j'vois pas en quoi mon état vous intéresse, ni ma vie. Et qui vous dit que j'ai fait un long voyage ? ai-je répondu en levant un peu la tête.
-  C'est vrai, c'est vrai. Disons que cette tenue qu'tu as là, y'a pas beaucoup d'gens qui la portent comme vêtement quotidien, lâcha-t-il en tirant sur ma tunique grise offerte lors de mon séjour en prison.
-  Comment connaissez-vous cet habit ?
-  J'ai moi-même été prisonnier, m'a-t-il informée. J'te sers un verre ? »

    J'ai acquiescé ; il a tapé dans ses mains pour appeler le serveur et lui a commandé deux verres de rhum. Le garçon est revenu avec deux récipients contenant un liquide doré.

« Quel goût ça a c'te truc ? ai-je demandé.
-  Ah ça m'dame, faut goûter pour savoir, sourit l'homme baraqué assis à ma gauche. »

    J'ai senti une forte odeur et ai reculé. C'était comme l'odeur de peinture, ça envahit vos narines et ça les brûle. C'est exactement ce que j'ai ressenti.

« Faut boire d'une traite, expliqua le quasi inconnu en exécutant son conseil. »

    Je l'ai imité et ai esquissé une grimace.

« C'est fort hein ?
-  Aaaaah, la vache, ai-je lâché, ma main sur la gorge.
-  Ça c'est une vrai bonne femme ! s'est-il exclamé. Moi c'est Jeff.
-  Enchantée, Jeff. »

    On s'est serré la main puis il s'est levé, laissant de la monnaie sur la table. Il a sorti un stylo d'une de ses poches ainsi qu'une feuille, a gribouillé un message puis il est parti en me saluant et en me faisant un clin d'oeil. Je me suis penchée sur le bout d'papier et je l'ai lu. Repère des brigands, à l'Ouest d'ici. Prochaine destination.
    Une semaine après, j'ai embarqué sur un radeau conçu par mes soins avec quelques provisions. Cap vers le repère, camarade !

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
 
Evasion de Katelyna Soledad [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alibi-RPG :: Les Régions :: Région Moderne :: La Prison :: Évasions-
Sauter vers: